Un peu d'histoire- Site officiel de la commune de Feugarolles

La commune

Avec une superficie de 24 km², la commune de Feugarolles a la particularité d'être assez étendue, son bourg et ses hameaux en font un ensemble hétéroclite de par l'histoire qu'ils ont traversées et leur diversité géographique. Une zone de plaine richement cultivée et bien irriguée alterne avec un vignoble renommé, des espaces boisés entourent de remarquables châteaux.

Etymologie

Le nom de " Feugarolles " viendrait de " fougères " sans doute à cause du lieu où poussent ces plantes . On en trouve toujours à " Le Sable " et à " Vignoble "; lieux-dits sablonneux et humides.

Au Moyen-Age, les matelas et les oreillers étaient souvent garnis de feuilles de fougères séchées au lieu de plumes. En effet, contrairement à ces dernières, les fougères ne causent pas d' allergies, et des vertus magiques ou symboliques lui étaient attribuées.

Les origines

Construit sur une motte féodale, le nom du village apparaît en 1286 lors d' un recensement de châteaux dans la région.

5 castrats sont attestés dont Feugarolles,

Un " castrat" est un mot latin signifiant "Lieu fortifié", souvent employé pour désigner les emplacements de villes défendues par des fortifications.

La présence de fortifications sous forme de murs d'enceinte n' a pas été révélée, cependant on peut supposer que des fossés protégeaient une partie du fief.

( voir document tiré de " Revue de l' Agenais ", janvier-mars 1984,   "les castrats du Néracais et du Condomois" de Pierre Simon, médiéviste)

Les châteaux et les églises

 Site actuacity.com

Les métiers du XIX°

 Une commune prospère.

Avec une population dépassant les 1600 habitants dans les années 1840 à 80, la commune connaît une période florissante.

En effet, selon « les circulaires des 17 avril 1884, n° 656 » intitulées « LISTE DES PATENTES » on décompte 46 entreprises artisanales ou commerciales soumises à cet impôt. Parmi ces métiers, on rencontre des professions dont les noms sont maintenant presque sortis de l’usage.

Cabaretiers et aubergistes: Feugarolles en comptait cinq, plus un cafetier.Les travaux du chemin de fer assuraient à ces établissements une clientèle régulière.

On relève sept épiceries et cinq boulangeries, mais aussi deux médecins, un notaire ainsi que des marchands de sabots et de bois. Tous les métiers de la construction, maçons, charpentiers, plâtriers, carriers, tuiliers sont aussi représentés.

Cet ensemble garantissait à la population de la commune les services complets de proximité nécessaires à sa croissance.

Durant ces dernières décennies, la commune s’est dotée d’une cantine scolaire, d’une salle des fêtes,d' une nouvelle mairie, d' une halle ainsi que de plusieurs espaces associatifs.

Sont en cours une nouvelle maison de retraite et très prochainement une maison d’assistance maternelle. (M. A. M.)


les patentés


les habitants de Feugarolles payant patente entre 1880 et 1884

les patentés 1880-1
les patentés 1880-1
les patentés 1880-2
les patentés 1880-2
les patentés 1884-1
les patentés 1884-1
las patentés 1884-2
las patentés 1884-2